Face à l’arnaque, la poésie devient une parole de vie pour sauver la descendance de l’emprise du Mal et lui transmettre des paroles séculaires, celle du kimuntu et celle du christianisme. La poésie devient aussi parole de bénédiction et le lien divin ainsi fixé et reconnu habite l’humanité.
Le poète fait don du kimuntu comme cercle protecteur qui garantit la paix de l’enfant tant qu’il ne se hasarde pas à l’extérieur

Entrée libre

mercredi, 21 décembre 2022
15:00 (2h)

Hall de l’IFC